Le mot du jour : les démêlés

La langue française a ses raisons … qui sont parfois difficiles à comprendre.

Dans un texte de compréhension écrite, un étudiant trouve la phrase suivante : “Robert a eu des démêlés avec la justice.”  Il lève le nez de sa feuille, me regarde et me demande (je retranscris notre échange) :

  • “Cela signifie quoi ? Que Robert a résolu ses problèmes avec la justice ?”
  • “Non, mais pourquoi tu dis ça?”
  • “Parce que démêler, ça pourrait être le contraire d’emmêler, c’est comme démêler des fils qui sont emmêlés. Donc, je crois comprendre que s’il a eu des démêlés, ça signifie que ça va mieux après une péridode d’emmêles …
  • “Des problèmes, tu veux dire, on dit aussi des embrouilles en langage familier.
  • Oui c’est ça, des embrouilles mais ça s’est démêlé, donc c’est résolu, ça va mieux !”

Après l’avoir félicité pour sa logique et sa réflexion, je lui dis :

  • “C’est très bien pensé, mais désolé … la langue française n’est pas si logique malheureusement !”

Avoir des démêlés (on utilise le mot au pluriel dans cette expression) est une situation conflictive ou compliquée qu’on peut avoir avec une administration (la justice ou la police) quand on a un problème à résoudre et que les parties impliquées doivent trouver une solution. Mais les démêlés ne sont pas exclusivement réservés aux administrations, on peut aussi en avoir avec un voisin par exemple (et les motifs de conflit ne manquent pas avec un voisin !).

Au sens littéral, le verbe démêler signifie effectivement (comme mon élève me l’avait fait remarquer) qu’on défait, qu’on sépare quelque chose d’emmêlé (comme les câbles sur la photo ci-dessous) ou qu’on cherche à résoudre un problème. On démêle le vrai du faux quand on tente de séparer les vérités des mensonges dans une histoire ou une information.

emmeler les cables

L’action contraire de démêler c’est donc emmêler. On emmêle des câbles ou des fils quand on les range tous dans un même tiroir, on emmêle quand on complique quelque chose.

À la forme pronominale, on s’emmêle les pinceaux quand on est particulièrement maladroit dans une situation donnée. Dans cette expression, les pinceaux ne font pas référence aux pinceaux du peintre mais désignent en langage familier les jambes tout comme cannes, gambettes, guiboles, quilles et bien                                                                  d’autres : http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/JAMBE/fr-fr/

Emmêler et démêler sot formés à partir du verbe mêler (qui provient du latin miscere qui a également donné mélanger).

On retrouve mêler dans quelques expressions courantes telles que :

  • se mêler des affaires de quelqu’un quand on veut tout savoir sur quelqu’un et que l’on pose trop de questions ! Dans ce cas, la personne gênée par notre indiscrétion pourrait nous demander : “De quoi tu te mêles ?”
  • on peut aussi être mêlé dans une affaire, c’est-à-dire être impliqué dans une affaire.

Enfin, les amateurs de rugby savent très bien que la mêlée (voir photo ci-dessous) fait référence à une situation de jeu où “au signal de l’arbitre, les packs des deux camps se lient : les deux premières lignes s’emboîtent l’un dans l’autre, épaule contre épaule” (Wikipedia, la mêlée). 

mêlée

Advertisements

About Le monde du français

Cet article vous a plu ? Retrouvez-moi sur Skype dans des cours personnalisés et adaptés à vos besoins. Pour en savoir plus : francesenmallorca@yahoo.es
This entry was posted in Divers. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s