Christophe Marmorat, poète et artiste

Bien sûr qu’on peut perdre notre temps sur Facebook mais on peut aussi y faire de belles rencontres!

C’est grâce à ce réseau social que j’ai fait la connaissance de Christophe Marmorat. Christophe est écrivain, poète et occasionnellement comédien !

Une de ses poésies intitulée “Madrid” a particulièrement attiré mon attention.
Alors qu’il était de visite dans la capitale espagnole pour parler de son travail dans une école officielle de langues, Christophe a écrit ce texte assis dans un bar en écoutant en boucle deux chansons (“Madrid” et “Sur le pavé”) d’un groupe franco-chilien nommé Holden, un groupe très intéressant que j’ai découvert il y a quelques années. Leur musique envoûtante, hypnotisante est joliment portée par des textes toujours bien écrits et par la belle voix de leur chanteuse Armelle.

Ce processus d’écriture, l’écriture musicale, est largement abordé dans cette interview radiophonique que vous pouvez écouter en cliquant sur le lien suivant : http://www.wat.tv/audio/rencontre-avec-auteur-christophe-2tcq5_2jt6z_.html

“Madrid”

J’apprécie particulièrement la sensualité et l’élégance qui se dégagent du texte de Christophe Marmorat. Un véritable tourbillon de sens et de couleurs. Le voici:

Madrid
Tu deviens mon péché
Gourmand
Lorsque tes jupes volent
Au vent.

Mes yeux tournent et roulent
Mes yeux ivres, gorgés de désir
Glissent sur ces cuisses,
Enserrées de bas lisses,
Sur les cuisses
Hautes perchées
De ces femmes fières d’aujourd’hui ou de naguère.

À la vue de ces courbes
Dangereuses,
Belles, mais non vicieuses,
De ces courbes de chair,
Mon ventre se serre,
J’ai la gorge asséchée.

Alors je plonge
Dans la foule liquide
Je danse je plonge

Dans cette foule éponge
Qui m’inonde de ses yeux vifs
Rapides et splendides.

Alors
J’accélère le pas,
Mes pas dansent sur Holden,
Sur cette voix
Je pense,
Suis-je un corps,
Ou bien une basse,
Tant je résonne
Ô Madrid
Pince encore mes cordes !

Oui
Madrid
Je goûte tes rues
Je bats fort
Lorsque la fin du jour
Te recouvre d’un voile de miel clair,
D’un voile d’or
Qui ne fait qu’embellir tes chairs,
Dont je rêve,
Encore.

Madrid le lundi 28 février 2011

Christophe Marmorat.

Advertisements

About Le monde du français

Cet article vous a plu ? Retrouvez-moi sur Skype dans des cours personnalisés et adaptés à vos besoins. Pour en savoir plus : francesenmallorca@yahoo.es
This entry was posted in littérature / médias / spectacles. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s