Quelques conseils pour un cours de conversation réussi

Pas facile d’animer un cours de conversation. Trouver un bon sujet, faire participer tout le groupe, ne pas heurter les sensibilités, etc… Autant de facteurs à prendre en compte.
Même s’il n’y a pas de recette miracle, je me permets de donner cinq petits conseils qui, je l’espère, vous seront utiles.

1) Bien choisir le sujet
Essayez d’éviter les sujets trop “locaux” ou nationaux. Le palmarès du festival de Cannes? La musique française des années 80? Les élèves (hors de France) s’en fichent complètement…
Proposez plutôt des sujets de conversation “universels”: la santé, le travail, l’alimentation, la culture, la famille, etc… Vous pouvez faire une exception s’il y a un sujet d’actualité dont les élèves veulent absolument parler.
La politique et la religion sont deux sujets à prendre avec des pincettes mais pourquoi pas? Si vous vous êtes assuré que la bonne ambiance et le respect règnent dans votre classe, tous les sujets sont abordables…

2) Ne pas avoir peur des silences!
Cela peut paraître évident mais vous devez accepter les silences. Les silences peuvent mettre mal à l’aise mais vos élèves ont besoin de temps s’ils veulent construire leurs phrases, chercher le vocabulaire juste, etc… Ne leur mâchez pas les mots, ne terminez pas leurs phrases (sauf s’ils vous le demandent).
Apprenez à distinguer le silence embarrassant du silence constructif, studieux.

3) Votre vie n’est pas si intéressante!
Curieuse contradiction: une anecdote personnelle racontée avec humour et légèreté amuse. Le récit de votre vie n’amuse jamais! Je me souviens d’un professeur d’anglais qui avait la certitude d’avoir tout fait, tout vu, tout connu mais qui était d’un ennui terrible!
Par ailleurs, les petites pointes d’humour sont toujours les bienvenues. Bon, tout dépend de l’humour…

4) Tout le monde doit parler… Pas de favoritisme…
Bien évidemment, ce serait trop facile de donner seulement la parole aux élèves qui s’expriment avec aisance. Tout le monde a droit à la parole! Et ceux qui s’expriment le mieux doivent aussi prendre leur mal en patience quand ce n’est pas leur tour…
Le professeur doit également veiller à bien distribuer le temps de parole. Je me suis déjà senti à l’écart dans un cours de conversation d’anglais et ce n’est pas une expérience très agréable. La professeur était visiblement fascinée (pour ne pas dire autre chose!) par un gars du groupe. En plus, comme le garçon s’exprimait plutôt bien et qu’il avait toujours des histoires “passionnantes” à raconter, elle a fini par “oublier” les quatre autres élèves! Et nous par détester aussi bien la prof que son chouchou!

5) Soyez un peu indulgents
Vous devez trouver le juste milieu entre une expression libre et fluide et une certaine correction grammaticale. Un peu à la manière d’un arbitre… Ni trop strict, ni trop laxiste.
Pour que le cours soit vivant, vous ne pouvez pas intervenir à chaque faute. Mais vous ne pouvez pas non plus tout laisser passer. S’exprimer, d’accord mais pas n’importe comment!
À vous de trouver le bon équilibre que vous trouverez de manière naturelle et qui ne sera jamais le même. En effet, certains élèves vous demanderont de les corriger à chaque petite faute. D’autres, au contraire, s’agaceront à chaque interruption et demanderont plus de liberté.

About these ads

About Le monde du français

Cet article vous a plu ? Retrouvez-moi sur Skype dans des cours personnalisés et adaptés à vos besoins. Pour en savoir plus : francesenmallorca@yahoo.es
This entry was posted in Petites histoires... and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s